04 janvier 2007

Rufus Thomas

Rufus Thomas Jr est né le 26 Mars 1917 à Cayce (Mississippi), une petite bourgade située à quelques kilomètres de Memphis, ville où sa famille ne tarde pas à s’installer, et où il passe toute sa jeunesse.

Montrant très tôt une attirance et des dons certains pour la comédie et le spectacle, Rufus fait d'abord partie d’une troupe de théâtre comique qui tourne dans tout le sud du pays, les Rabbit Foot Minstrels. C’est au milieu des années 30 qu’il commence sa carrière, comme chanteur/danseur de claquettes. Il enregistre aussi plusieurs disques, sans succès, dans les années 40.

Mais c’est à partir des années 50 qu’il va jouer un rôle prépondérant. Il devient Disc Jockey à la station de radio WDIA, une des rares stations noires. Dans ses émissions, on peut entendre, présenté avec sa fougue pleine d’humour, du R&B de qualité, et notamment de jeunes artistes encore inconnus, qu’il fait aussi passer dans les shows qu’il programme dans des boites de Beale Street. Parmi les nombreux artistes qu’il aide ainsi à débuter, se trouvent B.B. King, Junior Parker, Bobby Bland, Ike Turner... 10 ans plus tard, son émission sera une des rares du pays à diffuser les chansons de 2 jeunes groupes Anglais encore inconnus aux USA, les Beatles et les Rolling Stones...

Mais sa contribution ne s'arrête pas là. En 1953, il enregistre un pastiche de “Hound Dog”, chanson qui a récemment fait le succès de Big Mama Thornton. La chanson, rebaptisée “Bear Cat”, est enregistrée au petit studio de Sam Phillips, Sun Records. Le single connaît un vif succès, à tel point que les auteurs/compositeurs de “Hound Dog”, Leiber et Stoller, font un procès pour plagiat qu’il gagnent. C’est le premier hit enregistré et produit par Sun Records, et l’argent gagné permet à Phillips d’améliorer ce studio dans lequel il enregistrera bientôt les premières chansons du jeune Elvis Presley...

Rufus n’enregistrera qu’un seul autre disque pour Sun. Jusqu’à l'aube des 60's, il se consacre à son activité de DJ, une fonction qu’il conservera jusqu’au milieu des années 70. A coté de cela, il se produit occasionnellement sur les scènes locales, et enregistre un disque de temps à autre.

En 1959, Rufus Thomas enregistre "Cause I Love You" en duo avec sa fille de 17 ans, Carla, pour un petit label qui vient de se monter, du nom de Satellite Records. Une fois encore, la chanson devient le premier hit de ce petit label. Le revenu des ventes permet à Satellite Records de se développer, pour finalement devenir quelques mois plus tard STAX Records...

En 63, il enregistre ce qui est probablement sa chanson la plus connue, "Walking the Dog", reprise rapidement par les Rolling Stones, puis plus tard par Aerosmith. Suivront d’autres chansons, au succès plus modeste, telles que “Sophisticated Sissy” en 67, ou “Memphis Train” en 68.

Dans les années 70, de nombreux artistes Soul s’orientent vers le Funk, et Rufus Thomas ne fait pas exception à cette tendance. Il connaît de beaux succès avec “Do The Funky Chicken” et “(Do The) Push And Pull” en 1970, puis “Do The Funky Penguin” l’année suivante.

Petite parenthèse: En observant la discographie de Rufus Thomas, on remarque rapidement à quel point les animaux ont été pour lui une éternelle source d’inspiration. Il s’agit en fait des noms de pas de danse, inventés pour l’occasion. Rufus a en effet toujours fait preuve d’une incroyable présence scénique, affublé d’accoutrements outranciers, qui seraient grotesques sur n’importe qui d’autre (bermudas à paillettes, cape satinée, cycliste mauve et bottes rouges, tenue de Superman...), passant son temps à sauter dans tous les sens et à exécuter ces fameux pas de danse. Ce n’est pas pour rien qu’on le surnommait parfois “The world’s oldest teenager” (”l’adolescent le plus vieux du monde”) !
En 72, Rufus Thomas fait une prestation impressionnante pour le concert géant WattStax, à Los Angeles. Après un passage à vide durant les années 80, il revient en 88 avec un excellent album de Blues, “That Woman Is Poison”.

En 87, il participe à l’émission TV du 40e anniversaire de Atlantic Records (qui distribuait les artistes STAX jusqu’en 68). En 1996, il sort un nouvel album à tendance Blues, "Blue Thang", puis en 99 "Swing Out With Rufus", un disque surprenant par la vitalité de ce chanteur de 82 ans. Réalisé avec l'aide d'anciens complices (ses enfants Carla et Marvell, The Memphis Horns, Michael Toles, Lester Snell...), il sort sur High Stacks, un jeune label qui a l'ambition de faire renaître l'esprit STAX.

Malgré son âge, Rufus continue de se produire sur scène. Habitué du festival de Poretta, en Italie, il s'y est produit une demie-douzaine de fois depuis sa création en 1988, la dernière fois en 1997.

Mais cette jeunesse éternelle n’était malheureusement qu’apparente, son âge finit par le rattraper. Rufus Thomas s’éteint le 15 Décembre 2001 au St Francis Hospital de Memphis, Tennessee, à la suite d'un arrêt cardiaque.

Quelques unes de ses chansons sont entré dans le patrimoine de la Soul Music, mais ce n’est probablement pas cet aspect que l’histoire retiendra de Rufus Thomas. Son rôle de Disc Jockey et de découvreur de talents a été primordial pour la promotion de cette musique qui ne trouvait à l'époque que peu d’écho. Il est pour beaucoup dans l’origine de ces mythes que sont devenus Sun Records et STAX Records, et la ville de Memphis elle-même.
Une autre de ses contribution, et non des moindres, a été de donner naissance à sa fille Carla, une des plus belles voix qu’ait connue la Soul Music, et à son fils Marvell, qui s’est illustré aux claviers derrière les plus grands, principalement à STAX et à FAME...

Source : Jean-Do Sallaberry 2002 - Soulmen.net

Discographie :

1964 Walking The Dog (Rhino reissue)
1969 Do The Funky Chicken (Stax)
1971 Did You Heard Me? (Stax)
1971 Doing The Push And Pull Live (Stax)
1977 I Ain't Getting Older, I'm Getting Better (Avid)
1977 If There Were No Music (Avid)
1980 Rufus Thomas (Hollywood)
1988 That Woman Is Poison! (Alligator)
1992 Can't Get Away From This Dog (Stax)
1995 Rufus Thomas Live! (Stax)
1996 Blues Thang! (Castle)
1996 Do The Funky Somethin? (Rhino)
1998 Rufus Live (Ecko)
1998 Memories (MCA)
1999 Swing Out With Rufus (High Stacks)
2003 The Funkiest Man Alive (Stax)
2005 Just Because I'm Leavin' (Segue)

Rufus 'Bearcat' Thomas - The Early Years
Blue City BCCD-3120

01 - Bear Cat
02 - Crazy 'Bout You Baby
03 - Married Woman
04 - Tiger Man
05 - No More Doggin' Around
06 - Easy Living Plan
07 - I'll Be a Good Boy
08 - Gonna Bring My Baby Back
09 - Save That Money
10 - Walking In the Rain
11 - Decorate the Counter
12 - I'm So Worried
13 - Why Did You Dee Gee?
14 - I'm Steady Holding On
15 - Night Workin' Blues
16 - Beer Bottle Boogie
17 - Juanita

mp3@VBR + Artwork (58.8 MB)
link in comments

4 commentaires:

Jack a dit…

Rufus.....Thank You haven't heard this stuff and a very long time. Also STAX Studio had a lot of great artists.
Thank You
Jack

Rock and Roll Another One a dit…

New download link : http://lix.in/9517e1

pw : bluesandrhythm.blogspot.com

Anonyme a dit…

thanks.. looking forward to hearing it.

Steavis a dit…

"This file was not found on our server."